Al fanâ’ou fi Rassoulillahi – Annihilation en l’Envoyé d’Allah – 1(paix et salut sur lui).

« Certes, Allah et ses Anges prient sur le Prophète; Ô vous qui croyez priez sur lui et adressez [lui] vos salutations » (Coran 33:56).

Par Allah si ce verset était le seul qui fut révélé, il aurait suffit parce que le Prophète (paix et salut sur lui), lui-même, se chargerait du reste (de notre salut). Toute personne doit s’anéantir en le Prophète (paix et salut sur lui). Nous ne souhaitons que cela. Si vous n’y arrivez pas, qu’en direz vous (dans l’au delà) ??

Dans la vie nous n’avons besoin de rien d’autre que cette extinction. Nous n’avons pas de choix. Soit on s’annihile en l’Envoyé d’Allah (paix et salut sur lui) soit on s’annihile en ce bas monde.
On peut alors se poser la question à savoir comment arriver à l’extinction en l’Envoyé d’Allah et comment s’y appliquer ?
Vous verrez par la suite qu’il s’agit là d’une pratique extrêmement sublime.

Tout d’abord il faut rappeler que l’une des questions qu’on vous posera dans la tombe concernera le Prophète : « Que dis tu de cet homme ? (Mohammad paix et salut sur lui) « . Et ce sera à vous de répondre selon votre science. Et ainsi, à partir de la réponse on pourra déceler le degré spirituel correspondant. Il y en aura qui répondront : « Mohammad habîbî, c’est mon bien aimé« . Ceux-ci seront agréés. De même que ceux qui répondront: « Mohammad est l’envoyé de Dieu« . Pareil pour ceux dont la réponse sera une louange à l’envoyé d’Allah par sa noble descendance : « Mohammad ibn Abdallah ibn Abd al Muttalib… Al Nabî, c’est le Messager d’Allah« . Ils seront tous agréés. Mais la meilleure des réponses sera celle de ceux qui s’acclameront: « c’est le bien aimé d’Allah et c’est mon bien aimé« . Hormis ceux là, il yen aura à qui, une fois qu’on leur posera cette question, s’évanouiront de joie. Ces derniers n’auront même pas le temps de répondre parce que dés qu’il verront le Prophète, ils diront dans le fort intérieur: « Oh c’est le Prophète d’Allah » et s’évanouiront. En fait, ils seront, à l’instant même, annihilé en lui.

Nous parlerons donc de l’extinction en Mohammad (paix et salut sur lui) ici bas et non dans l’au delà. Celui qui aura ce don, dans la tombe personne ne lui posera cette question parce qu’il sera, lui même, la manifestation du Prophète. Ainsi donc quiconque s’annihile en une autre personne devient cette personne. Ce qui est compréhensible dans la mesure où cette personne parlera par la langue de l’envoyé d’Allah. Nous devons donc, nous musulmans, impérativement atteindre l’extinction en l’envoyé d’Allah.

L’annihilation en l’envoyé d’Allah se présente sous les modalités suivante qui méritent toute attention : elle nécessite la science, la connaissance, l’assiduité et le goût spirituel (dhawq).

Commençons par définir la science (‘ilm) ; Elle consiste à connaître ce qu’est le Prophète (paix et salut sur lui). Omar (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « L’invocation reste entre le ciel et la terre, elle ne monte pas au ciel, tant que la personne n’a pas prié sur le prophète…». Ce qui veut dire qu’une invocation sans prière sur le Prophète ne sert à rien. Le Messager a dit aussi (paix et salut sur lui), « celui qui prie sur moi dans un écrit, les anges ne cesseront de prier sur lui tant que mon nom est dans cet écrit ». Donc lorsqu’on écrit une prière sur le prophète, par exemple « allahoumma salli ‘ala saidina Mohammad« , tant que le Nom « Mohammad » est écrit, les anges seront chargés d’invoquer la clémence d’Allah pour ce serviteur.

 

On raconte qu’un jour, alors que le Prophète était assis dans la Mosquée une personne est entrée pour faire sa Prière. Après la prière, la personne a invoqué Allah (exalté soit-il), de la façon suivante : « Oh Allah! Pardonne-moi et aies pitié de moi ». En entendant cela, Le Prophète l’a interpellé « Oh toi qui vient de faire la prière ! Tu as été extrêmement hâtif. Quand tu finis ta prière (Salat), tu dois d’abord louer Allah, exalté soit il, selon Sa Magnificence et dire ensuite des prières sur moi. Alors si tu demande à Allah (exalté soit il), ce que tu désires et tu sera exaucé ». Peu de temps après, une autre personne est entrée dans la Mosquée. Quand cette personne a terminé sa prière, elle a commencé à louer Allah (exalté soit Il), et a ensuite invoqué Dieu pour le Prophète. En voyant cela, le Prophète lui dit, « O toi qui vient d’achever ta prière, demande à Allah et certainement tu sera exaucé ».

 

Nous savons tous que quiconque prie une fois sur le Prophète, Dieu et ses anges prient sur lui. Posons nous donc la question : à combien se monte le nombre d’anges ??? Ce nombre est innombrable. Pourtant la prière d’Allah (infini), aurait suffit. Allah et ses anges prient dix fois sur celui qui fait une prière sur le prophète. La prière d’Allah (infinie) et celle de ses anges (innombrable), ces prières sont multipliées dix fois. Il devient clair qu’Allah aime énormément le prophète pour rétribuer une seule prière sur lui de la sorte. Et cela n’est qu’une particularité parmi les dons des gens de la communauté du Prophète. Et pourtant cette rétribution est celle qui fut au départ. En effet, la rémunération à été renforcée au fil du temps. Dans un autre Hadith l’envoyé nous dis : « Celui qui prie une fois sur moi, Allah et Ses Anges prieront 70 fois sur lui». La prière illimitée d’Allah et la prière innombrable de ses anges sont rétribuées 70 fois contre une seule prière sur le Prophète. On voit que la rétribution est passée de 10 fois à 70 fois. Que c’est sublime !!!

C’est Saidina, le messager d’Allah qui à intercédé pour Saidina Adam, lorsqu’il a commis sa faute. C’est mentionné dans un hadith authentique dans lequel Adam dit « Ô mon Seigneur ! Pour le droit de Mohammad, je Te demande de me pardonner. » En effet, quelques temps après la faute qui lui causa sa sortie du Paradis, il sollicita le pardon d’Allah en mettant en avant le Prophète Mohammad (qu’Allah le bénisse et lui accorde la paix). Allah lui répondit :
« Ô Adam ! Comment as-tu connu Mohammad ? »
Adam dit alors : « Ô Seigneur ! Lorsque Tu m’as créé par Ta puissance et insufflé de Ton esprit, j’ai levé la tête et j’ai vu inscrit sur les piliers de Ton trône la phrase « Lâ ilaha illâllah Mohammad Rasûlullah ». J’ai réalisé à ce moment que Toi, Tu as rajouté à Ton Nom celui de l’être le plus aimé. » Après qu’Adam (que la paix soit sur lui) eût dit ses paroles, Allah lui répondit : « Tu as dit la vérité Ô Adam ! Certes il est Ma créature la plus aimée. Je t’ai pardonné ! Sache que si Mohammad n’existait pas, Je ne t’aurais pas créé. » Cela est l’un des privilèges du prophète. C’est le seul de toute la création à avoir son nom écrit sur le trône. Ainsi c’est lui qui avait intercédé en la faveur d’Adam dans l’au delà et le jour du jugement ce sera lui qui intercèdera en la faveur des hommes. Il est le premier à intercéder et sera le dernier à intercéder.

Dans un hadith très célébre, l’Envoyé d’Allah dit : «Dieu m’a promis de faire entrer au Paradis, 70000 Musulmans sans jugement de ma communauté». A ces propos un compagnon, se leva et lui dit, « demande à Allah d’augmenter ce nombre Ô Prophète d’Allah ! » et le prophète dira plu tard : « Jai imploré mon Seigneur d’augmenter leur nombre et Il ajouta 70000 autres pour chaque mille ». Allah augmenta donc ce nombre.

 

Dans un autre hadith, le Prophète était assis avec Omar et Abu Bakr. Il leur dit :« Mon Seigneur m’a promis de faire entrer au Paradis quatre cent milles de ma communauté. » Abou Bakr s’écria alors «O Envoyé d’Allah, invoque Allah afin d’augmenter ce nombre» Celui-ci dit en joignant ses deux mains : « on en a ajouté une poignée des poignées de mon Seigneur ». Abou Bakr s’écria encore «Augmente nous, O Prophète ! ». Il lui dit «on en a ajouté une nouvelle poignée ». Abou Bakr s’écria encore « Augmente nous, O Prophète ! ». Omar dit alors à Abou Bakr : « Ca te suffit ô Abou Bakr. » Celui-ci répliqua : « Laisse-moi, peut t’importe qu’Allah nous fasse entrer tous au Paradis. » Et Omar de répondre : « Allah, s’Il le veut, pourra faire entrer toutes Ses créatures au Paradis dans une seule poignée. » Le Prophète dit : « Omar a raison. »

 

On est parti de quatre cent milles personnes auxquelles furent ajouté deux poignées des poignées d’Allah afin que tout le monde accède au paradis.

 

En se penchant sur le cas des hypocrites (al Munâfiq), on en apprend beaucoup plus. En effet, ils sont les plus maudits des mécréants. Le niveau le plus bas de l’enfer leur est réservé comme le dis le coran, «Les hypocrites seront, certes, au plus bas fond du Feu, et tu ne leur trouveras jamais de secoureur, » (Coran, 4 : 145).

 

L’écho favorable pour ces derniers c’est que malgré leur oppression envers le Prophète, ce dernier invoquait le pardon d’Allah sur eux. Telle est la miséricorde qui émane du cœur de l’Envoyé d’Allah. Et il a tellement imploré Allah en leur faveur qu’Il (exalté soit-il,) le lui a interdit. Allah lui dit alors dans le Coran : « C’est égal, pour eux, que tu implores le pardon pour eux ou que tu ne le fasses pas : Allah ne leur pardonnera jamais, car Allah ne guide pas les gens pervers » (Coran, 63:6). « Demande pardon pour eux ou ne le demande pas ; si tu demandes pardon soixante-dix fois pour eux, Dieu ne leur accordera pas Son pardon » (Coran 9/80).

 

Et dans un Hadith, le Prophète dit « Si j’étais sûr qu’en ajoutant à ces soixante dix, ils seraient sauvé, je l’aurais fait ». C’est grâce à cette miséricorde que l’un des versets statuant sur le cas de hypocrites est de loin celui qui donne le plus d’espoir de salvation. En effet Allah nous dit : « Afin qu’Allah récompense les véridiques pour leur sincérité, et châtie, s’Il veut, les hypocrites, ou accepte leur repentir. Car Allah est Pardonneur et Miséricordieux» (Coran 33, 24). C’est par respect de cette miséricorde émanant du cœur du Prophète et par respect pour lui, qu’Allah a manifesté de la miséricorde dans ce verset. C’est aussi parce qu’aucune sentence ne peut être définitive tant que le Prophète ne sera « satisfait » des faveurs divines comme souligné dans ce verset : « Ton Seigneur t’accordera certes [Ses faveurs], et alors tu seras satisfait » (coran 93, 5).

 

Nous pouvons donc aisément nous poser la question à savoir si Allah peut manifester tant de miséricorde envers les hypocrites, qu’en sera t’il de ceux qui valent mieux ?

 

A cela il faut préciser que sur Terre, Allah a demandé au Prophète de ne pas prier pour les hypocrites parce qu’ils ne le méritent guère. Tandis que dans l’au delà, Allah lui « accordera certes [Ses faveurs], et alors [il sera] satisfait ». En effet, dans ce bas monde, il y a des convenances et des règles à suivre, des contraintes et des incertitudes. Allah sait mieux que quiconque la miséricorde qui empli le cœur de l’Envoyé. C’est Lui même, exalté soit-il, qui la lui a accordé. N’a t-Il pas loué son messager en ces termes : « Nous t’avons envoyé afin que tu sois miséricorde pour l’humanité » (Coran, 21 :107). Dans ce verset, il est précisé qu’il n’est pas seulement miséricorde pour les croyants mais qu’il l’est pour l’humanité toute entière. Sachant que l’humanité se compose, en plus des croyants, de mécréants et d’hypocrites. Le Coran, par contre, est miséricorde pour les croyants. Et dans l’au delà, le Saint Livre n’intercèdera qu’en leur faveur. Tandis que le champ d’action du Prophète est plus large et plus vaste encore : il est miséricorde pour toute l’humanité. Tout cela fait partie de la science sur l’Envoyé d’Allah.

- Fin de la partie 1 -

vu 2 023 fois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>