Ar-rida ‘an ALLAH – Partie 2 : La satisfaction envers ALLAH

La recherche d’un Maître spirituel (sheikh) en vu d’atteindre la perfection est déconseillée. Ceci, tout simplement, parce que lui même n’est pas parfait et vous non plus, vous ne le serez jamais. Par contre, cherchez la magnificence divine et vous la trouverez certainement.

Le Maître que vous vous devez de suivre dans la voie doit être celui qui vous incite à cheminer vers cette magnificence divine. Quant à celui qui t’incite à la perfection sache, non seulement, qu’il vous fait perdre votre temps mais qu’il ne vous mènera nul part. Arrêtons donc de nous imposer la perfection!

C’est par la magnificence que l’homme peut atteindre la satisfaction (continuelle) envers ALLAH (Ar-rida ‘an ALLAH) et non la satisfaction (finale) d’Allah (Ar-rida min ALLAH). Cette dernière signifie, par exemple, qu’ALLAH vous accorde une faveur que vous agréez et qui vous suffit largement. Dans ce même temps, ALLAH vous demande de lui demander encore plus. Et vous ne demandez pas; vous n’en veux pas plus et Allah n’aime pas cela. Sache qu’en vous comportant de la sorte, vous fermez la porte aux dons divins. Et cela parce qu’en vous satisfaisant de ce qu’Allah vous donne, Lui ne vous donne plus.

Vous devez donc être continuellement satisfait envers Allah, l’agréer et Lui demander toujours plus à chaque fois qu’il vous donne.
Il faut comprendre par cela qu’on est en continuelle adoration d’Allah sur tout ce qu’il nous offre. Celui qui atteint cette satisfaction continuelle envers Allah est apaisé dans sa relation avec Lui. (…) En d’autres termes qu’il est en état de dhikr continuel (dâ-im) d’Allah par le fait qu’il Le voit en toute chose : que ce soit sur une rose (fleur), ou en sa famille, ses femmes et ses enfants et sur tout ce qu’il voit.

Pour ce qui est du dhikr, vous n’êtes pas obligé de répéter à longueur de journée des litanies telles que Soubhâna Allah (gloire à Allah); al-Hamdou liLlah (Louane à Allah); la ilaha illa Llah (il n’y a de divinité qu’Allah). Ce serai se fatiguer que de faire cela. Quel homme est capable de le faire?

Il suffit de contempler Allah en toutes choses. Savoir que c’est Lui, exalté soit Il, qui les a crée pour vous. Faites une introspection et contemplez ALLAH en vous. Regardez vos mains et votre faculté à les contrôler. Tout cela est dhikr d’Allah. Le fait même d’écouter une chanson peu être un dhikr. En effet, écouter une chanson traitant de l’amour peu rapprocher d’Allah, dans la mesure où elle est composée de mots doux, raffinés et rempli de sens particulier et relevé. Elle alimente le désir envers Allah et est dés lors un dhikr. Il est possible que la chanson, elle même, soit illicite (haram) mais qu’elle vous transcende à un degré élevé. Il se peut aussi dans le cas où le chanteur étant décédé est entrain de rendre compte à Allah, concernant cette chanson alors que vous en l’écoutant vous soyez en état de dhikr.

(fin)

vu 1 669 fois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>