Les convenances du disciple envers le Sheikh – El Hadj Malick SY

Dans son ouvrage fort important sur la doctrine et les pratiques du Tidianisme (Fâkihatou Toullâb) traduite en français par le Professeur Rawane Mbaye, l’Humble Serviteur de la Miséricorde, Seydi El Hadj Malick Sy (RTA) a consacré un Chapitre spécial sur les convenances (adâb) que doit observer le disciple envers le Sheikh.

Selon les Illustres guides, l’Adepte doit observer des Convenances envers Son Maître.
Les plus importantes sont Respect et Vénération ne jamais le contredire ou le mépriser.
Interpréter tous ses propos équivoques et lui réserver absolument la Préséance.
Ne s’attacher qu’à lui et ne point s’asseoir quand il est debout.Telle est la Doctrine.
Ne Point Dormir en sa présence à moins que le Maître ne l’y autorise.
Ne Point se montrer loquace devant lui le Maître parlerait-il longuement.
Ne Point mettre les pieds sur son tapis de Prière, éviter par respect , d’utiliser son Chapelet.
Ne Point porter ses vêtements à moins que le Maître ne le lui ordonne.
Eviter de s’asseoir à la place à lui réservée.Insister c’est transgresser.
Ne rien faire sans préalablement obtenir son autorisation.C’est ainsi que rapporté.
Ne Point le saluer par une main tenant un objet fut-il un crayon.
Le saluer alors plutôt oralement, toujours prêt à exécuter ses ordres.
Ne marcher, ni à ses cotés, ni devant lui.O cher Aspirant!
Hormis dans une nuit ténébreuse marche alors devant le mettant à l’abri.
Ne pas faire son éloge devant ses ennemis pour ne pas donner prétexte au dénigrement.
Le protéger, présent comme absent et orienter vers lui toutes ses pensées.
En toutes circonstances afin de recevoir son flux béni dans toute entreprise.
Détester et bannir ceux qui le dénigrent, aimant et fréquentant ceux qui l’aiment.
Considérant que grâce à lui faveurs d’ici bas et de l’Au-delà sont obtenues.
S’il se détourne ou se montre indifférent à son égard, qu’il le supporte sans bavure.
Ne point lui dire Pourquoi .Quelqu’un a dit dans un Poème.Qu’il en soit rétribué:
Quiconque dit à son Maître « Pourquoi Cela? »de son enseignement ne tire jamais de Profit. »
Il interprète ses propos si équivoques et obtempère pour éviter toute réprimande.
A moins que le contexte ne l’en empêche ou que la question relève de l’ésotérique.
Il doit s’empresser d’exécuter ses ordres, comme il doit toujours réciter le Wird.
Il faut se garder de l’espionner c’est une chose absolument interdite.
Point de retraite spirituelle sans son ordre, car cela entraîne la mort et déchéance.
Si le Maître se retire quelque part il doit patienter par égard pour lui.
Ne lui rends pas visite en état d’impureté sa « Hadra »étant celle du Triomphateur.
Avoir toujours bonne opinion de lui c’est ainsi que faisaient les Véridiques.
Vouer égards au Maître primant ceux portés aux autres, si l’on veut des grades.
Exception est à faire du Créateur et de Son Envoyé à la conduite exemplaire
Il n’est point convenable de charger son Maître d’une quelconque Tâche.
Ni de le regarder fixement. Il faut être comme un cadavre entre les mains du laveur.
Car qui veut être le compagnon des hommes de Dieu détenteurs des Secrets spirituels et parfaits.
Ne doit prendre pour Maître que celui qu’il respecte du fond du coeur.
Il devra aussi le consulter sur toute chose qui l’intrigue.C’est ce qui est judicieux.
Car la sincérité est la Parure de l’adepte que Dieu nous préserve du Rebelle!
Elle se traduit par une décision irrévocable, une ferme détermination en toute chose.
Une conviction inébranlable et n’écoutant personne d’autre en matière de doctrine.
Considérant comme mort tout autre et évitant d’être victime de des dérives.

vu 3 142 fois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>