La grammaire de l’univers Partie 2

 Bismil LÂHIR Rahmânir Rahîm.

Louanges à ALLÂH qui a agréé l’Univers comme étant Sa Preuve la plus flagrante et Son Verbe comme étant une guérison pour les cœurs frappés de cécité.

Louanges à Lui qui a accordé à son Serviteur de contempler les Vérités Célestes avec l’œil du Cœur et de la Certitude et d’en découvrir les mystères de la création.

Que la Paix, le Salut et les Bénédictions d’ALLÂH soient sur le Paradis des Croyants Sincères et le Jardin des Connaissants parfaits. La citadelle de la connaissance et manifestation de la Vérité englobant Ses flux, effluves, illuminations et lumières manifestés comme occultés, notre Seigneur Muhammad (Sallâl LÂHU alayhi wa Sallam) qui a clos la Révélation et sanctifié les cœurs ainsi que sur sa Noble Famille, ses Compagnons et tous ceux qui jouissent du plaisir de la Salat ‘ala Nabi tant que l’assoiffée espérera une goutte de magnificence (Djamâl) de Son Seigneur.

 

La Parole Divine, le Verbe, est à l’origine de toute chose. Toute création résulte de Sa Parole qui n’est pas créée, mais au contraire est prononcée. C’est par le Verbe qu’ALLÂH crée, qu’il ordonne et qu’il dirige.

Toute la création découle de sa Parole la plus pure. La Parole Divine a donné les Noms et Réalités de toutes choses. Elle est composée de Lumières émanant du Très-Haut. Ces Lumières furent introduites dans des enveloppes ou corps et connurent une premiere existentialisation. Dés lors, la Lumière dotée d’enveloppe devint la Lettre. Et ainsi sont nées les lettres de l’alphabet arabe.

Le Verbe étant composé de Lumières qui devinrent lettres, ces dernières sont donc des facteurs de création, d’ordonnancement et de gestion. Le monde a ainsi été créé à partir des 28 lettres de l’alphabet arabe. Ces lettres ont composé les 99 Beaux Noms d’ALLÂH. Chacune des lettres prise isolément est porteuse d’un sens qui lui est propre et d’autres qu’elle diffuse en fonction de la vocalisation à laquelle elle est soumise. La lettre se manifestera ainsi selon qu’elle soit écrite, prononcée ou contemplée. La contemplation étant l’évocation de la lettre par la pensée ou encore la manifestation de la lettre dans le monde de la pensée par le biais de la raison.

Ces lettres furent alors réparties dans le cosmos selon des stations (Maqâm) et degrés (Marâtib). La station étant composée d’un nombre donné de degrés. Et dans chaque station la lettre occupe un degré qui lui est propre.

La première station dans la hiérarchie des lettres est occupée respectivement par 9 lettres en fonction de leur degré. La seconde station par 9 autres. Et la dernière par les 10 lettres restantes.

La position d’une lettre suivant sa station et son degré permettent d’attribuer à cette dernière un Poids mystique (PM) ou ‘Adad. Dans la première station le Alif ( ا ) occupe le premier degré ce qui lui confère un PM égal à 1. Le Bâ ( ب ) le second degré, ce qui lui confère un PM égal à 2. Et ainsi on a 9 lettres auxquelles sont attribuées des PM de 1 à 9 en fonction de leur degré respectif dans cette station:

ا =1

ب=2

ج=3

د=4

ه=5

و=6

ز=7

ح=8

ط=9

Dans la première station de la hiérarchie des lettres émanant du Verbe, les PM sont composés d’un seul chiffre : c’est la station des unités.

Dans la seconde station, les PM seront composées de deux chiffres. Elle est celle des dizaines. Elle est composée de 9 autres lettres. Et en fonction de leur position dans cette station, c’est-à-dire leur degré, on leur attribue aussi un PM.

La première lettre de la seconde station est le Ya ( ي ). Cette station englobe la première. Le Yâ en position 1 dans cette station des dizaines, aura donc pour PM 10. Le Kaf ( ك ) occupant le degré 2 aura pour PM 20 et ainsi de suite :

ي  = 10

ك = 20

ل = 30

م = 40

ن = 50

 

 

ص = 60

ع = 70

ف = 80

ض = 90

 

Dans la troisième station, englobant la seconde, les PM seront composées de 3 chiffres. Elle est celle des centaines. Sa première lettre est le Qaf ( ق ); elle a donc pour PM 100. La seconde lettre le Râ ( ر ) de PM 200. Ce qui donne dans cette station les lettres suivantes et leur PM en fonction de leur degré :

ق = 100

ر = 200

س = 300

ت = 400

ث = 500

خ = 600

ذ = 700

ظ = 800

غ = 900

A cette station peu s’ajouter la lettre singulière Shîne de PM 1000 qui est la dernière lettre. Singuliére parceque seule dans son Maqam (le 4éme).

Cette hierarchie des lettres en fonction du Poids Mystique permet donc d’être renseigné sur la position des lettres dans leur hiérarchie. De savoir suivant le nombre de chiffres composant le PM la station dans laquelle se trouve la lettre et selon le nombre, de déterminer le degré de la lettre dans cette station.

Plus le PM est élevé, plus la station de la lettre est d’un rang bas. Et plus le PM est petit, plus la lettre d’un rang est élevé.

Le PM peut être considéré comme l’esprit de la lettre ou son codex. Ces 28 lettres peuvent être classées en deux grand groupe selon leur type : les lettres lumineuses et les lettres ténébreuses.

Les lettres lumineuses sont au nombre de 14 et débutent les sourates du Coran à savoir  الر كهيعص حم طس ف ن

On en différencie deux types : Les lettres de degré élevé ( ط ر ي ق س م ح ). Et les lettres de degré suprême qui sont les plus grandes des lettres lumineuses ( ص ا ن ع ك ل ه )

Quant aux lettres ténébreuses, ce sont les lettres 14 lettres restantes à savoir : غ ض ب س ف ج ت خ ز ث و ظ د ذ

Elles se composent de lettres ténébreuses au degré bas qui sont les lettres ténébreuses présente dans la Fatiha : ذ و ت ض د غ ب

Et de lettres de degrés très inférieur qui sont celles qui sont absente de la Fatiha : ف ج ش ث ظ خ ز

Ces lettres sont à nouveau réparties selon les Qualités Élémentaires (lettres chaudes, sèches, froides, humides). Elles rentrent dans la structure microscopique voire primitive du monde. L’atome du plus petit élément pouvant être considéré comme une lettre élémentaire.

Ainsi nous auront : des lettres sèches (type Terre); de nature chaude (type Feu); de nature humide (type Eau) et de nature aérienne (type Air) .

Les lettres de Feu sont : ا ه ط م ف ش ذ .

Les lettres de Terre sont : ب و ي ن ص ت ض

Les lettres d’Air sont : ج ز ك س ق ث ظ

Les lettres d’Eau sont : د ح ل ع ر خ غ

Le Poids Mystique d’une lettre, c’est à dire son codex mystique, son element (Feux, Terre, Air ou Eau) son type (Lumineuse ou Ténébreuse) et le rend qu’elle occupe (lettre Basse ou inférieure, élevée ou supreme) sont assez d’informations permettant de saisir le réalité de la lettre elle même et le message secret qu’il véhicule selon qu’elle soit écrite, prononcée ou contemplée.

On comprend alors que le Nom d’une chose, d’une personne ou d’ALLÂH Lui-même, puisse être considéré comme le codex de son Essence même. Et que la langue arabe en particulier, humaine en générale, soit porteuse d’un mysticisme et d’une sagesse divine qui rentre dans la structure intrinsèque comme extrinsèque du monde entier. Dès lors, la langue devient la clé qui permet d’interagir avec les être animés comme inanimés

vu 2 515 fois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>