La Symbolique du soleil et de la lune

L’imaginaire et l’intellect sont des facultés qu’Allah dans Sa toute bonté a offertes à l’homme. La symbolique propose une réflexion fondée sur une pérégrination intuitive et intellectuelle au cours de laquelle se font entendre le langage et la pensée soufie. Exposant l’importance de la symbolique dans la spiritualité, Éric Geoffroy dit :

“Dans cette spiritualité, l’essentiel est parfois devenu accessoire, et l’accessoire essentiel. Or, ce qu’on peut attendre du soufisme, dans notre nouvel espace‑temps, est un constant dépassement des schémas mentaux, piétistes, routiniers, car la routine est suicidaire en matière de spiritualité.

Et cela parce qu’en fin de compte, pour la pensée soufie, toutes les créatures, humaines ou non, n’existent que par Lui, exalté soit-il. Elles ne dépendent ni d’elles-mêmes ni des autres, ni du lieux ni du temps, mais uniquement de Lui.

Le Soleil, la Lune et leurs allégories…

Le soleil et la lune sont souvent utilisés comme symbole dans la littérature soufi. Ces deux astres sont également appelés luminaires. Les humains ont depuis toujours accordés une grande importance à ces deux astres qui rythment la vie par la succession du jour et de la nuit.

De prime abord,  le jour est opposé à la nuit. Le soleil symbolise le principe actif (le jour) et la lune le principe passif (la nuit). L’ombre du Soleil, désignant ainsi l’intellect et l’univers sensible qu’il désigne.

Le coeur est le soleil intérieur. Mais, il ne l’est qu’en vertu de sa conjonction avec l’esprit. Al Kâstânî,  interprète le mot <<Soleil >> comme esprit ; la lumière de la gnose. Le jour symbolise l’au-delà et la nuit et la nuit ce bas monde. La lune transmet indirectement la lumière du soleil à l’obscurité de la nuit; et semblablement, le coeur transmet la lumière de l’esprit à l’obscurité de l’âme.

La Lumière et la Lampe…

Au deuxième abord, le soleil est diffuseur tandis que la lune est réceptrice. Le soleil est une source de lumière primaire et émet de la lumière. La lune est une source de lumière secondaire et elle réfléchi la lumière qu’elle reçoit du soleil.

Ainsi, tous les objets qui deviennent visible à notre œil, lorsqu’ils sont éclairés, sont des sources secondaires de lumière. Parce qu’ils diffusent, jusqu’à nos yeux, la lumière qu’ils reçoivent. L’oeil s’éblouit à la lumière du soleil mais peu contempler la lune.

La terre ou l’eau sont associés au soleil et à la lune dans la réception de la lumière émises par ces deux astres. La fleur aura besoin de la  lumière et de la chaleur du soleil pour s’épanouir, tout en s’abreuvant  de l’eau qui est source toute vie et qui est un miroir du soleil.

Dans le Coran, la lune est définie comme lumière (en arabe: noor) et le soleil comme lampe (en arabe: sirâj) : « N’avez-vous pas vu comment Allah a créé sept cieux superposés et y a fait de la lune une lumière (noor) et du soleil une lampe (sirâj) ? » (Coran 71, 15-16). Les termes différents employé dans le livre saint pour décrire le soleil (lampe) et la lune (lumière),  indique que le premier est une source de lumière tandis que le second réfléchi seulement la lumière quelle reçoit.

Au troisième abord, le soleil et la lune se complètent par leurs différences et sont dépendant l’un de l’autre à la bonne marche de la vie sur terre. Ils représentent l’Homme et la Femme.

Au quatrième abord, le soleil fait figure du maître spirituel et la lune du disciple. Le maître spirituel devient le soleil dont le mûrid (cheminant sur la voie spirituel) recevra la lumière qui éclairera sa nuit et la chaleur qui réchauffera son coeur.

Le premier secours que l’on doit espérer obtenir pour être éclairé est celui qui se présentera sous la forme du Maître spirituel. Au cinquième abord, les phases de la lune sont semblables aux étapes du cheminement spirituel.

Les phases de la Lune ou les étapes du cheminement vers Dieu

Une phase lunaire correspond à la surface du disque de la lune qui est éclairée par le soleil et qui est visible depuis la terre. La phase lunaire fait donc intervenir les positions relatives de la Lune, de la Terre et du Soleil.

Les phases lunaires sont décrites en huit étapes : la nouvelle lune, le premier croissant, le premier quartier, la lune gibbeuse croissante, la pleine lune, la lune gibbeuse décroissante, le dernier quartier, et le dernier croissant.

Chaque phase correspond à une valeur particulière de l’angle exposé entre le soleil et la terre. La terre ici représente se bas-monde, le soleil la spiritualité et l’amour du divin tandis que la lune est l’aspirant et ses phases, les différentes étapes spirituelles qui conduisent à l’union.

Huit phases lunaires correspondant aux huit phases du cheminement vers Dieu qui sont la crainte, l’espoir, la dilatation de l’âme, l’absence, l’intimité, la vénération, l’annihilation et la surexistence.

Au sixième abord, l’éclipse lunaire est l’effacement de la lune. En d’autres termes l’existence complète à travers le soleil. L’éclipse lunaire se produisant à chaque fois que la Lune se trouve dans l’ombre de la terre. D’un point de vue lunaire, il s’agit d’une occultation du Soleil par la Terre. Ceci se produit uniquement lorsque la lune est éclairée et que le soleil, la terre et la lune sont alignés ou proches de l’être.

Fragments astraux, images du soleil et de la lune …

Les deux exemples suivant ont repris ces symboles :

[quotes class= »none »]Le clair de lune pénètre dans la pièce à la mesure de l’ouverture, même si sa lumière se répand partout, de l’orient à l’occident. Si la fenêtre de ta maison est pleine de lumière ne crois pas lumineux autre chose que le soleil. Chaque porte et chaque mur proclame : « Je suis lumineux ; je ne détiens pas les rayons d’un autre ; je suis moi-même […] »[/quotes] Rûmi

 

[quotes]Il n’est rien aussi merveilleux que le soleil en ce bas monde ; mais le soleil de l’âme seul est stable et à l’abris du temps. Bien que dans l’univers sensible le soleil soit un astre unique, on peut concevoir son semblable dans l’univers intérieur ; et ce soleil spirituel, plus haut que la sphère éthérée, n’a son pareil ni dans l’esprit ni dans notre univers sensible. Notre pouvoir d’imaginer aurait-il la capacité de présenter à notre esprit un soleil qui l’égalerait ? [/quotes]Rûmi

 ***

En définitive, la symbolique de la lune et du soleil consiste en une parabole sur le motif de l’ascension spirituelle dont chaque homme doit faire l’épreuve s’il veut réaliser « la dignité de la condition humaine ». Cette dernière qui se confond avec cet arrachement de la tourbe du monde visible. Ou plus exactement qui s’identifie par l’élévation vers le royaume céleste du Malakût où résonne pour toujours la Parole du Seigneur et où brille d’un éclat sans pareil la Lumière des lumières.

L’état d’amour se manifeste par le gémissement du coeur ; aucune maladie ne vaut celle de la souffrance de coeur. L’infirmité de l’amoureux est à part de toute autre ; cette infirmité  est un amour astrolabe, un amour brillant comme le soleil et reflétant comme la lune.

vu 6 538 fois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>