L’expiation des péchés par le Dhikr

Seïdina Ahmed Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret) a écrit ce qui suit :

« Au Nom d’Allah le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux

Et que la prière et les salutations soient sur notre maître Mohammed, sur sa famille et ses compagnons.

Voici des conseils généraux pour l’ensemble des frères de la part du pauvre serviteur en Allah le Très Haut, Ahmed ibn Mohamed Tidjani el Hassani, qu’Allah lui accorde Sa douceur et Sa grâce dans les deux demeures.

Que la prière et la paix d’Allah soient sur vous ainsi que Sa Miséricorde.

Sachez aussi que l’océan des péchés a englouti nos époques, ses vagues nous ont heurtées et ses ténèbres se sont entassées, au point que la créature est incapable de s’en extirper, sauf le Véridique abouti ou celui qui est proche de sa station, ou encore celui qui est sous l’attraction de la providence Divine. En dehors de ceux-là, il n’y a que ceux qui sont empreints de l’incapacité à s’extraire des péchés. Etant donné que telle est la situation de par le Décret de notre Maître Suprême -Exalté est Sa Majesté- alors le raisonnable, après avoir rectifié ses œuvres obligatoires, doit s’occuper de l’expiation des péchés. Ces formes d’expiation sont nombreuses par la Grâce d’Allah le Très Haut. Celui qui s’y adonne avec la profusion des péchés, et ce, après avoir fourni tous les efforts afin de les repousser autant que possible, alors cela diminuera l’amas de péchés. Et celui-là est meilleur que celui qui se lance dans les péchés sans accomplir d’expiation.

Allah le Très Haut dit : « Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises. » (Sourate 11 Houd, verset 114).

Et le Messager d’Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Et fais suivre la mauvaise action par la bonne et voilà qu’elle l’efface. » ou comme il a dit dans ce sens.

C’est à l’exemple de celui à qui survient régulièrement des plaies sur son corps et qui s’empresse alors d’appliquer son médicament dès qu’apparaît une nouvelle plaie. Certes cela est meilleur pour lui que celui qui est accablé de plaies qu’il ne soigne pas et qui dit : « Les traitements ne sont d’aucune utilité contre elles en raison de leur abondance. »

Il faut savoir que chaque désobéissance engendre nécessairement deux punitions, une punition en ce monde et une dans l’au-delà. Quant à la punition dans ce monde elle ne peut être ôtée du désobéissant que par l’une des deux situations :

  • La première : Faire une aumône sincèrement pour Allah le Très Haut à partir d’argent licite ou assimilé au licite par la loi. Par cela, le malheur de la désobéissance lui sera ôté et repoussé loin de lui.
  • La seconde des situations : c’est le retour à Allah le Très Haut avec supplication et imploration, avec avilissement et abaissement, l’invoquant à cœur ouvert dans sa requête pour Son Absolution -Glorifié et Exalté- et la levée du malheur de ce péché. Par cette cause, s’il l’accomplit parfaitement, alors cela lui sera ôté par la Grâce d’Allah le Très Haut.

Quant à la punition dans l’au-delà : elle ne lui sera pas ôtée, et elle doit lui survenir sauf si Il l’absout –qu’Il soit Glorifié et Exalté – par une cause ou sans cause.

En ce qui concerne les causes de l’absolution, elles sont nombreuses et elles sont des expiations. La plus immense d’entre elle en valeur et la plus grande en importance, ainsi que la plus infaillible dans l’effacement des péchés et des fautes : C’est l’abondance de prières sur le prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) autant que possible. Elle est certainement le trésor suprême et la forteresse à la sauvegarde la plus imprenable.

De ce fait, celui qui persévère à l’accomplir autant que possible, alors assurément elle sera sa garantie dans l’effacement des péchés et des fautes, son intercession sera acceptée pour son auteur auprès du Créateur des mondes.

Son accomplissement nécessite des conditions :

  • La pureté rituelle comme pour la prière ou sinon au moins la pureté du corps, du lieu et des habits.
  • Avoir pour seul but à travers cela la noble Face d’Allah l’Immense et la glorification de la valeur d’Allah et ainsi que celle de son Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui). C’est ce qui doit prévaloir sur toutes autres intentions, car elle possède des situations selon les intentions.
  • Purger son accomplissement de toutes les souillures de l’ostentation et de la prétention.

Si elle est accomplie selon cette méthode alors son profit est plus immense et plus considérable que toute œuvre de bien, à quelques exceptions près. Il a été rapporté de source établie qu’une seule fois elle équivaut à quatre cent expéditions dans la voie d’Allah, et que chacune de ces expéditions équivaut à quatre cent pèlerinages acceptés.

De même, en ce qui concerne l’oiseau qu’Allah crée à partir d’une seule prière, Allah le Très Haut le crée et ce dernier Le glorifie avec ses innombrables langues et toute la récompense est alors attribuée à celui qui a accomplit cette prière sur le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui). Et aussi ce que rapporte le noble hadith prophétique sur le fait qu’Allah le Très Haut crée un ange à partir d’une seule prière, ensuite cet ange plonge dans « l’océan de la vie », puis il en surgit et se secoue. De chaque goutte qu’il projette, Allah crée un ange qui demande pardon pour celui qui a prié sur le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) et ce jusqu’au Jour du Jugement Dernier.

Elle permet aussi d’acquérir dix bonnes actions et de pardonner dix mauvaises, d’être élevé de dix degrés et de recevoir pour lui dix prières de Son Seigneur, et tous les anges des sept cieux prient chacun dix prières pour lui et cela ne peut être estimé à sa valeur. Pour chaque prière accomplie par le serviteur, il acquiert des Houri et des Palais au Paradis, et tout cela est suffisant.

  1. Parmi ce qui permet d’expier les péchés, il y a l’accomplissement de quatre-vingt prières sur le Prophète (que la prière et la paix d’Allah sur lui) la nuit du vendredi et sa journée après le ‘Asar. Les quatre-vingt accomplies de nuit expient quatre cent années de péchés, et les quatre-vingt accomplies après le ‘Asar expient quatre-vingt années de péchés.
  2. Parmi les expiations de péchés : il y a la « prière de Glorification » (Salat Tasbih) et elle est notoire dans les recueils de Hadith, nous n’avons pas besoin de nous étendre dans son évocation. Elle garantie l’expiation de l’ensemble des péchés du serviteur, depuis l’apparition de son statut de responsable jusqu’à sa mort, et certes Allah est le détenteur de l’immense grâce.
  3. Parmi les expiations de péchés : la récitation continuelle des derniers versets de la Sourate l’Exode (El Hashr), celui qui l’accomplit se verra expier ses péchés passés et à venir.
  4. Parmi les expiations de péchés : cette formule « Soubhana Allah wal Hamdou Lilleh wa Lê ilêha ila Allah wa Allahou akbar wa La Haoula wa la qouwwata ilê billêhi mil-a ma ‘alima wa ‘adada ma ‘alima wa zinata ma ‘alima ». Une seule récitation expie l’ensemble des péchés et préserve le serviteur du châtiment d’Allah le Très Haut.
  5. Parmi les expiations de péchés : l’assiduité dans la récitation de « Mousaba’at el ‘Achra » matin et soir, en effet celui qui la récite continuellement ne se verra inscrire aucun péché.
  6. Parmi les expiations de péchés : la récitation régulière de Hizbou Saïfyou une fois le matin et le soir, de même celui qui la récite continuellement ne se verra inscrire aucun péché.
  7. Parmi les expiations de péchés : l’invocation « Ya man adhhara el djamil… ». Il est confirmé qu’elle expie tous les péchés et que son auteur se voit octroyer la récompense de l’ensemble de la création pour une seule d’entre elle.

Et tout cela est suffisant.

Je vous enjoins expressément à rester éloigné des situations suivantes qui, si jamais il survient une seule d’entre elles pour quelqu’un, alors Allah le fera mourir en état de mécréance sans aucun doute, on cherche la protection d’Allah le Très Haut :

  1. Nuire beaucoup aux musulmans
  2. L’excès de fornication sans repentir
  3. Prétendre mensongèrement à la sainteté
  4. S’octroyer le statut de Cheikh sans en avoir reçu l’autorisation
  5. Mentir volontairement sur le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) en rapportant des narrations
  6. Se livrer à la calomnie et à la médisance sans repentir.

Ces situations prouvent immanquablement que son auteur mourra en état de mécréance, et même s’il a énormément œuvré, sauf s’il s’en repent. Mais il clôturera sa vie dans la mécréance s’il persiste dedans jusqu’à sa mort, et on cherche la protection d’Allah le Très Haut.

Je vous recommande la pureté du cœur de toute animosité et haine envers les musulmans, car celui qui est caractérisé par cela ne pourra réussir. Et je vous ordonne de vous éloigner de la mauvaise opinion envers Allah et envers ses serviteurs croyants, certes le Prophète (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Il y a deux caractéristiques que rien ne dépasse en mal : c’est la mauvaise opinion envers Allah et la mauvaise opinion envers les serviteurs d’Allah. » […] »

vu 5 221 fois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>