Symbole de l’eau

L’eau , la forêt et la terre, les plus grands symboles de l’inconscient . L’eau est profondément attachée à l’origine de l’existence, au décours de la vie et de la mort. L’eau est source de vie, assure la vie, puis dissout la vie par désagrégation.
Les scientifiques disent de l’eau qu’elle résulte de l’union de deux molécules qui sont très inflammables ( molécules produite par les sentiments d’amour pour le Créateur). Dans le soufisme ces molécules seront la purification intérieure ( le repentir ) et extérieure ( les ablutions ). L’eau compose l’essentiel de notre corps, elle occupe les ¾ de la surface de notre planète, nous sommes nés de l’eau et avant de naître, nous baignions dans l’eau amniotique de notre mère, nous ne pouvons rester que quelques jours sans boire. La vie s’est développée dans les océans; l’eau est donc vitale et source de vie.

On notera qu’autrefois, l’eau se disait « ève » “hawa” (de l’hébreu « hâyah », vivre). De l’eau, masse énergétique primordiale, va naître la vie physique et la vie spirituelle : l’eau contient en elle-même le germe de toute chose. Elle est la meilleure image pour symboliser l’inconscient non seulement en tant que chaos originel mais aussi en tant que Mère créatrice et nourricière. Au niveau spirituel , l’eau va être un des plus grands symboles de « renaissance » de “ purification”… Elle désintègre, abolie les formes, lave… elle est à la fois purificatrice et régénératrice.
Al Ghazâlî a dit cherche réconfort en ces paroles :
<<Il fait descendre l’eau du ciel et les vallées en son inondée , chacune selon sa capacité , car les commentaires nous enseignent que l’eau est la gnose et que les vallées sont les coeurs . >>

La purification par l’eau :

Abd al-Karim al-Jîlî, voit l’eau comme l’essence de la purification rituelle exigée pour accomplir valablement la Prière, les ablutions “al odo”. Le fait que la purification doive être faite avec de l’eau est une indication que les défauts et les péchés, ne sauraient cesser que par l’apparition des effets des Qualités divines qui constituent la “vie ” dans la création. Car l’eau est le secret de la vie (Coran, XXI, v 50 : Et Nous avons fait de l’eau toute chose vivante ). Le fait que les ablutions sèche (at-tayammum) peuvent remplacer les ablutions ordinaire est une allusion à la purification, la aussi, par l’essence de la vie et de la création, qu’est la terre, la roche, le prophète Adam ( que la paix soit sur lui ) étant crée d’argile.

L’eau doit être considérée comme s’écoulant dans ce monde à partir de l’autre. D’après le Coran l’eau est l’un des symboles de la Miséricorde (cette Miséricorde qui inclut la purification) et de la Vie. La quantité utilisée ne compte pas. Une goutte d’eau peut, aussi bien qu’un lac, symboliser la Béatitude infinie dans laquelle on est réintégré par la Miséricorde. Ainsi dans l’ ablution, l’eau consacrée par l’aspiration au retour devient un moyen de réintégration de la Miséricorde Divine .L’eau ne peut pas être corrompue , elle n’est que modifiée par une stagnation dans le coeur.

La neige apparaît lorsqu’il y a conjointement dans l’atmosphère de l’eau et beaucoup de froid. Le froid qui est aussi de nature purifiante. La neige est symbole de pureté, si elle n’est pas salie et bien blanche. Elle évoque alors un coeur pur, innocent. La neige accompagné du soleil devient alors le symbole d’un amour pur.

Le poète Jîlî dit :

[quotes]

<<Le monde n’est qu’une île de glace,
Toi , de l’eau coulant de ses bords. 
La glace , en vérité , n’est autre que son eau.
Si elle est nommée glace au terme de la Loi,
Ce terme est aboli lorsque la glace fond.
Et  elle est nommée eau , selon sa réalité même .>>

[/quotes]

 

Il existe trois sortes d’eau : l’eau souillée , l’eau propre et l’eau pure . Celui qui possède de l’eau souillée est celui dont l’âme est altérée par l’amour de ce monde et par un penchant excessif pour lui. Celui qui possède de l’eau propre est celui dont l’âme est pleine d’amour si excessif de l’autre monde ( paradis) qu’il en détourne de l’amour de son Créateur. Tandis que l’eau pure appartient à celui qui n’est absolument ni altéré ni souillé , n’ayant ni désir ni aspiration que de son Seigneur et n’acceptant d’être rien en dehors de Lui. Le culte de celui- ci est pour Dieu et par Dieu. C’est ainsi que Rabi’a al-Addawiya , haranguait les gens de son entourage, y compris les dévots et mystiques. La véritable sincérité envers Dieu, proclamait-elle, s’exprime par le dépassement des notions de récompense et de châtiment pour être pure adoration de la Beauté et de la Grandeur divines. C’est pourquoi elle demandera dans l’une de ses prières : « Ô mon Dieu, si je T’adore par crainte de Ton enfer, brûle-moi dans ses flammes, et si je T’adore par désir du paradis, interdis-moi d’y entrer. Mais si je T’adore pour l’amour de Toi seul, alors ne me prive pas de contempler Ton éternelle beauté ! »

 

La Sacralisation corporelle : les ablutions

Le musulman pour accomplir la prière doit se trouver en état de pureté rituelle, ayant purifié par les ablutions prescrites les parties du corps susceptibles d’avoir péché. L’ablution aura donc un double caractère , propreté du corps et symboliquement : l’eau purifiant la moral du corps ; on lave les mains qui peuvent avoir frappé , la bouche qui s’est peut- être livrée à la médisance , etc …
Un autre aspect plus physiologique des ablutions est aussi la déconnexion d’avec les tracas et la chaleur de la journée , le passage du profane au sacré . L’ablution instaure le corps , avec lequel on s’adresse à Dieu , dans sa dignité et sa pureté originelle.
Un gnostique a dit :
Fais ton ablution avec l’eau de l’invisible
Si tu possède le secret , mais sinon , avec terre ou pierre .
L’eau de l’invisible est la pure unification ( tawhîd) , telle est l’eau qui sert à la purification ; toute autre est comme du sable sec et ne peut être utilisée , à moins que celle-ci n’ait été perdue . C’est l’eau de l’esprit qui remplit toutes conditions requises , car , en vérité , elle est absolue , exempte de toute souillure parce qu’elle demeure toujours telle qu’elle était ; ni altérée ni parfumée par rien . La source d’où jaillit cette eau c’est le coeur du gnostique.

La grande ablution elle , est symbole de “ totalité” , sans aucune limitation ni interruption ; elle est vérité de Sa parole où que vous vous tourniez , là est la face de Dieu . Il faut donc frotter avec l’eau le corps en entier , parce que la manifestation de la vérité embrasse toutes choses , les plus élevées et les plus humbles. Purifier à la fois extérieurement et intérieurement , on peut être pénétré par l’amour. En résulte la nécessité de “ mouiller entièrement ( takhil) la chevelure” , afin que le gnostique soit aussi totalement inondé par l’amour de la vérité que sa chevelure par l’eau .

Extraits où l’on retrouve le symbole :

[list list_type= »ul » list_class= »3″]« Et Nous faisons descendre du ciel une eau purifiante », Coran s.25 Al-Fourqâne (Le Discernement), v.48.`Le souvenir d’Allah (dhikr) pour le coeur est comme l’eau pour le poisson. Quel serait l’état du poisson hors de l’eau ? (Ibn Taymiyya)`Le corps est un ruisseau, l’âme l’eau de Jouvence qui y coule… (Rûmî)`Le livre du soufi n’est pas composé d’encre et de lettres ; il n’est rien d’autre qu’un coeur blanc comme neige. (Rûmî)`On ne peut donner que ce qu’on a en soi-même. Ainsi, il nous est impossible de donner ce que nous n’avons pas en nous-mêmes . C’est pourquoi il faut cultiver en soi le jardin dans lequel les fleurs croissent, arrosées par la lumière et l’eau du Bien-Aimé. Une fois mûres, ces fleurs peuvent être données. (Al-Zeituni)[/list]

 

vu 11 412 fois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>